A PROPOS DE BRIGITTE SENECA


BIOGRAPHIE

 

Née le 31 décembre 1944 en Bourgogne d'une mère bretonne et d'un père niçois.

 

Profondément marquée par cette terre du bout du monde -le Finistère- et par l'histoire de sa mère qui l'ouvre au paradoxe de la souffrance et de la Beauté.

 

Ecole primaire heureuse.

 

Remporte chaque année le prix d'excellence au concours régional de diction (la poésie est salvatrice).

 

A partir du collège, scolarité difficile, échec, révolte, renvois successifs.

 

1961 - Rencontre avec Mme Dehaussy, professeur de philosophie: enfin de vraies questions! Elle l'initie au théâtre.

Parallèlement, son frère Roland Sénéca, peint. Fascination.

 

1967 - Naissance de Virginie

Comédienne au grenier de Bourgogne de Dijon

 

1970 - Travaille avec le "Bread and Puppet", troupe américaine de théâtre de rue.

 

1971 - Naissance de Karina

Apprentissage auprès de marionnettistes Robert BOTEDENAVE et Marcel VIOLETTE. Ce sont des portes pour l'âme.

 

A partir de 1972 - Suite à la rencontre avec Jean Pierre LESCOT - Théâtre d'ombre - elle choisit l'équilibre avec ses filles et renonce au métier de marionnettiste.

Elle s'engage dans un travail personnel ininterrompu de modelage et de peinture.

Rencontre et collaboration avec de nombreux peintres, sculpteurs et écrivains: Ghislaine et Jacques VIEILLE, CHOMO, Christian MARX, TATIM, Maxime DESCOMBIN, Charles JULIET, André GENCE, Jeanine DUBOIS.

 

1974 - Confrontation de deux univers: l'art et la psychiatrie. 

Mariée à un psychanalyste, ils accueillent deux groupes d'adultes nommés "Psychotiques" dans leur maison en long séjour.

Création en commun de marionnettes, terre, peinture. Les "fous" s'éveillent.

Le lien "Art" et "Soin de l'âme" devient conscient et ne cessera de s'approfondir et de s'incarner.

 

1976 - Rencontre avec Arno STERN, LAFORESTRIE, Paul REBILLOT.

 

1978 - Fonde l'association "Le kaléïdoscope" - Lieu de vie destiné à partager la création artistique dans une sens d'évolution humaine.

 

1979 - Rencontre du Maître Soufi PIR VILAYAT INAYAT KHAN. Choc. Engagement immédiat.

Travail méditatif et travail artistique vont se tisser pour nourrir sa vie et son engagement dans le monde.

 

S'en suivront:

- La création d'ateliers d'art réguliers: au sein  du KALEIDOSCOPE (enfants, adolescents, adultes) et en collaboration avec d'autres institutions: centres culturels, "l'âge dans tous ses états", Amnesty International, Hôpitaux psychatriques, maisons de retraite (Mâcon et Charleroi), sauvegarde de l'enfance, écoles, Lycées, Villes, Maisons de jeunes, centre de réadaptation...

 

- Des interventions plastiques dans la rue dont 50 peintures murales et installations, expositions des travaux d'élèves.

 

- La formation d'équipes thérapeutiques à l'ouverture d'un atelier de création dans leur institution: Hôpital psychiatrique de Bourg en Bresse, IME Charnay les Mâcon, hospice départemental de Mâcon, A.D.A.P.E.I de Saint Paul de Varax, CAT de Paray le Monial.

 

- Des formations régulières : au FOREP de Dijon, au CEFOC de Genève, à l'AFPA de Roanne, à l'Hospice général de Genève.

 

Le cap ne bouge pas: RECONNECTER L'HUMAIN A SON POUVOIR CREATEUR, DONNER LA LIBERTE INTERIEURE, PARTAGER LE SENS DU SACRE...

 

AUJOURD'HUI au Centre de Création, elle :

- accueille des retraitants.

- finalise la formation d'Art-Thérapie.

- dirige la formation "Passeurs de Vie".

- Organise des week-ends de supervision pour les anciens élèves d'Art-Thérapie

- assure des conférences autour de "Retrouver son pouvoir créateur" et de "Eveille toi à la Beauté".

- Ouvre son lieu d'accueil à d'autres intervenants pour des stages.

 

Le fil rouge se déroule...